On aime… l’asperge verte !

21
mar
2014
asperge-verte

Cultivée depuis des millénaires, les Grecs la consommaient nature et les Romains la relevaient d’épices, l’asperge apparaît en France à la Renaissance servie sur les tables des gourmets par Catherine de Médicis qui la ramène d’Italie. Les cultures se développent au début du XIXe siècle, notamment en Alsace. Délicate et légère, elle annonce le printemps…

Réputée pour sa richesse en vitamines A, B9 et PP, phosphore et manganèse, l’asperge verte a poussé à l’air libre et doit sa coloration au processus normal de synthèse chlorophyllienne qui se développe à la lumière du soleil. Elle offre une saveur marquée et un bourgeon presque sucré. C’est la seule asperge qu’il est inutile d’éplucher. En l’agrémentant d’une garniture printanière, le chef vous la propose accompagnant son quasi de veau aux morilles. Laissez-vous tenter !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire